La Compagnie

La Compagnie des Xylophages est née en 2015 autour du spectacle Caligula de Camus, où Ariane Issartel réunit à l’ENS Paris une dizaine de comédiens et musiciens. Elle gardera de ces débuts ses obsessions pour le monstrueux, le rêve et l’absurde. Depuis, alternant pièces du répertoire (Le Songe d’une nuit d’été) et créations collectives (Alice, A.T.A.X.) sous la direction d’Ariane, la compagnie privilégie un théâtre physique, où les corps construisent l’imaginaire, dans un esprit de « théâtre pauvre », proche de l’esprit du théâtre de tréteaux.

Chaque spectacle est enrichi d’une création musicale originale pour voix et violoncelle. Les comédiens chantent sur scène et façonnent un paysage sonore pour immerger le public dans des univers oniriques. Lors du travail de création, après une première phase d’improvisation, le texte s’écrit au plateau dans un aller-retour constant entre élaboration à la table et expérimentations en jeu, pour trouver la justesse du corps avant tout. Les Xylophages portent aussi une grande attention au lien avec le public, et à la création d’un théâtre populaire pour tous, qui soit jouable partout, y compris dans des lieux a priori non-théâtraux.


Ariane ISSARTEL

Etudiante en littérature comparée, musicologie et dramaturgie à l’ENS Paris, Ariane ISSARTEL est doctorante de l’Université de Strasbourg où elle travaille sur la place du chant dans le théâtre contemporain. Titulaire du DEM de violoncelle du CRR de Paris, elle est membre actif du trio Philéa et compose de la musique pour ses spectacles, des documentaires ou des fictions radiophoniques. Sa formation musicale l’amène à s’intéresser à la mise en scène d’opéra, dans laquelle elle fait ses débuts en 2018 avec l’Enfant et les Sortilèges de Ravel puis la Flûte enchantée au festival Musique en Ré en juillet 2019. Elle écrit et interprète la musique des spectacles K-mille, mis en scène par Anaëlle Queuille (2019) et Un Breton ne meurt jamais, création collective de la Cie des Évadés (création 2021).

Lili AYMONINO

Issue d’une famille de chanteurs, Lili AYMONINO pratique très vite le jeu et le chant sur scène avant d’intégrer le choeur d’enfants de l’Opéra de Bordeaux. Diplômée d’un Master d’Histoire médiévale de la Sorbonne, elle se forme en chant lyrique avec Elsa Maurus, et chante les rôles de Belinda (Didon et Enée), Simone (Mousquetaires ou Couvent), l’Enfant (l’Enfant et les sortilèges), Diane (Orphée aux enfers), ou encore Pamina (Flûte enchantée). Elle chante également dans plusieurs ensembles comme Mångata, le Consort Musica Vera et pratique l’improvisation libre ou dirigée. Titulaire du DEM de chant lyrique, elle intègre en septembre 2020 le cycle concertiste du CRR de Paris. Pour les spectacles des Xylophages, elle élabore avec Ariane Issartel des créations musicales originales.

Hortense RAYNAL

Comédienne auto-formée au sein des Xylophages, Hortense RAYNAL a également suivi l’atelier de Lionel Parlier à l’ENS Paris. Elle obtient son diplôme de lettres modernes en 2019 et organise à l’ENS le premier cycle de conférences sur la chanson. Tout en enseignant, elle crée en touchant au jeu de masque, à la photographie, à la poésie et à l’écriture en général qu’elle fait vivre en s’adonnant à des lectures publiques théâtralisées, produisant des enregistrements sonores ou animant des ateliers d’écriture. En 2020, elle crée Contremasque, un duo de lectures poétiques, masque et contrebasse avec des compositions de Jiji Piona.

Claire SAUMANDE

Diplômée d’un master de Littératures Françaises et Comparées à la Sorbonne, Claire SAUMANDE vient de terminer en 2019 sa formation au CMA20 de Paris en art dramatique. Elle est sur scène dans Thanatopraxie au Rond-Point, Electronic City au Théâtre de l’Aquarium, et joue dans les films Elle était une fois et Estelle et les autres. Sa pratique artistique est transversale et touche également à la mise en scène (Courtisanes en 2019 et Femme de en 2020), la performance (Prova aux Beaux Arts en 2018), l’écriture scénaristique, la photographie et le podcast radiophonique.

Lavinia MAGNANI

Après des études de lettres classiques à l’Ecole Normale Supérieure, où elle participe aux ateliers de Daniel Mesguich et à la fondation des Xylophages, Lavinia MAGNANI fréquente une école de cinéma et travaille aujourd’hui dans la production de séries télévisées, tout en poursuivant sa passion théâtrale.

Lara BOUVET

Dernière recrue des Xylophages, comédienne et élève au CMA8 de Paris, Lara BOUVET se consacre au jeu depuis l’obtention d’un Master de politique culturelles à Sciences Po Paris. Elle pratique également le clown et surtout la danse, notamment dans les projets Fragments avec la Cie Yvann Alexandre, et Je me tremble avec Sarah Dell’Ava. Après Si jamais rien au Théâtre du Rond-Point, son prochain projet Que la pluie vienne est en cours d’écriture.

Thomas CLARET

Elève de l’ENS en Histoire, Thomas CLARET y découvre le théâtre dans l’atelier de Lionel Parlier. Il développe son jeu à l’Académie d’arts dramatiques de Vancouver, puis décide d’orienter sa pratique vers le théâtre physique en intégrant l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Ceinture noire de ninjutsu et 2ème dan de judo, il nourrit son travail dramatique de sa pratique martiale.

Pierrot du SAILLANT

Ancien élève de l’ENS en mathématiques fondamentales et informatique théorique, Pierrot du SAILLANT est maintenant élève du CMA15 de Paris en art dramatique et en chant lyrique et participe aux productions des Mousquetaires au Couvent avec Colette Hochain et des Noces de Figaro au CRD de Bobigny. Il co-réalise également le court-métrage Le Repas avec Adrien Picquenot. Parallèlement, il est aussi auto-entrepreneur en informatique et développement web.

Benjamin BERTOCCHI

Formé aux Enfants de la Comédie (EDLC) à Boulogne, puis élève en art dramatique au CMA8 de Paris, Benjamin BERTOCCHI fait aussi partie de la compagnie Arborescence au sein du spectacle Arboretum, mis en scène par Simon ROTH (primé par le CROUS, le Festival Court mais pas vite, le Festival Ecarts, le Festival Nanterre sur scène). Parallèlement, il termine ses études à l’ENS au département des arts, après avoir obtenu un master d’études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle et pratiqué le pansori, dans le cadre de ses recherches sur cet art traditionnel coréen.

Benoît TABONE

Astrophysicien à l’Observatoire de Leyde et docteur de l’Observatoire de Paris, c’est à l’École Normale Supérieure de Paris que Benoît TABONE se forme à la pratique théâtrale en participant aux ateliers de Daniel Mesguich et de Lionel Parlier pendant plusieurs années. Membre fondateur des Xylophages, il délaisse parfois la scène pour se consacrer à la régie lumière.

Paul de MENTHON

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle en section cinéma, puis du CMA15 de Paris en Art Dramatique, Paul DE MENTHON partage son travail entre l’écriture scénaristique, la réalisation et le jeu. Parmi les dernières recrues des Xylophages, il fait également partie de la Compagnie Egregore avec laquelle il joue en 2018 au Festival d’Avignon, la Compagnie Bacchus+5 qui propose du théâtre en appartement, et la Compagnie 4ème Mur avec laquelle il se produit en ce moment en Belgique.

Samuel LABROUSSE

Passant tout d’abord par Acting International, où il restera trois ans, Samuel LABROUSSE intègre plusieurs compagnies à sa sortie d’école. En parallèle il entre au CMA15 de Paris en 2017 puis participe à l’édition 2018 du festival d’Avignon Off au sein d’une troupe d’improvisation. Fort de cette expérience, il se rapproche par la suite du théâtre vivant et immersif grâce à l’émergence de ce genre nouveau.